L'évolution des Fleurs artificielles de l'Antiquité à nos jours

fleurs artificielles

Bien que l’on sache que la fleur artificielle était présente en Egypte il y a plus de 3 000 ans, on ne dispose que de très peu d’écrit à ce sujet. C’est en -350 av JC que les Egyptiens importent leurs méthodes de fabrication en Grèce, sous les Césars on trouve de nombreuses traces de couronnes en fleurs artificielles portées par les dames.

Déjà dans un but décoratif, les fleurs étaient fabriquées avec du Papyrus et de la Soie.

Les premières créations florales artificielles

Au III ème siècle c’est en Chine que l’on retrouve des créations en fleurs artificielles. Elles étaient constituées de moelle de plante, de plumes d’oiseaux et de soie. Depuis très longtemps, l'Espagne et l'Italie travaillaient déjà sur ces créations artificielles avec de la soie et de la batiste (toile en lin).

A cette époque en Europe, les fleurs artificielles étaient produites dans les couvents par des religieuses. Elles étaient destinées à l’ornement des autels, dès cette époque, les fleurs artificielles étaient utilisées pour leur qualité décorative intemporelle.

C’est au XVème siècle que les fleurs artificielles furent introduites en France par les italiens. Jusqu’à présent on importait en France des fleurs d’Italie ou de Chine pour les parures des dames. Un atelier vit le jour à Lyon, et très vite la création de fleurs artificielles pris place à Paris. Au XVIIIème siècle il y eut un net progrès sur la fabrication des végétaux.

Des fleurs représentatives de la nature

En 1738 arriva à Paris un dénommé Séguin de Mendes (capitale du Gévaudan, département actuel de la Lozère) il mit en application ses connaissances en botanique et en chimie afin d’imiter les fleurs à la perfection. Il devient alors le premier à créer des fleurs aussi représentatives de la nature.

tulipes artificielles

En 1770 un Suisse invente l’emporte-pièce pour créer les pétales et les feuilles en série, jusqu’à présent ce découpage se faisait à la main. La fabrication des fleurs artificielles commence à s’industrialiser, les emporte-pièces sont encore utilisés aujourd’hui dans les ateliers des fleuristes plumassiers.

En 1824, la fabrication de ces fleurs engendre la création d’entreprises spécialisées. On crée alors des ateliers de tissage, des ateliers spécialisés dans la préparation des couleurs. La création de ces fleurs est en plein essor. Dès 1827 de riches magasins commencent à commercialiser des parures ornées de fleurs artificielles.

Quelques années plus tard apparaissent des fleurs un peu plus fantaisie.

Les fleurs de Paris : les merveilles du monde

En 1851 se tient l’exposition universelle de Londres. Les fleurs de Paris sont les merveilles du monde et ne sont égalées nulle part. Durant cette exposition, Mr Constantin est remarqué pour son travail, il crée spectaculairement toute la chaine d’évolution d’une fleur, du bouton à la fleur mature.

Lors de l’exposition universelle de 1869, le jury international attribue 69 récompenses, 52 vont à la France. Les fleurs sont remarquables, encore plus de matériaux sont employés pour rendre ces fleurs artificielles plus belles que jamais. Utilisation de mousseline, percale, satin, coton, velours, taffetas, plumes, cire, fil de fer, papier et bulle de verre.

Depuis, bien qu’il existe encore quelques ateliers artisanaux réputés, la tradition de la création à la main se perd. Quelques maisons de fleuristes plumassiers sont toujours en activité, elles travaillent essentiellement avec de grandes maisons de haute couture.

Les fleurs et plantes artificielles aujourd'hui

plantes artificielles de décoration

De nos jours l’industrialisation mondiale de la fleur et de la plante artificielles fait qu’elle sont produites en masse à des prix très attractifs. La Hollande et la Chine ont le monopole de leur fabrication. Cela permet de toucher un public plus large : Aujourd’hui la fleur artificielle n’est plus réservée à la mode, elle est accessible à tous et son utilisation se diversifie.

Bien que pendant longtemps, elle fût utilisée pour le fleurissement de tombes, les végétaux artificiels sont aujourd’hui utilisés pour la décoration car ils ne présentent pas de contraintes d’entretien et leur esthétique est proche de celle de la nature.  

Ainsi voit-on fleurir dans les restaurants et hôtels de renoms des plantes et compositions florales éternelles, et de plus en plus chez les particuliers.

C’est notamment pour ces raisons d'esthétique et de durabilité que MaDécoFlorale.com a décidé de travailler avec des végétaux artificiels pour fleurir les toiles décoratives et les tableaux floraux que vous trouverez au catalogue.

Lire l'article suivant : Le marché de l'artificiel Lire la page suivante